Répression politique en corse

Publié le par FPL

UMP---Repression-2.jpg

Huit interpellations , c’est le triste bilan de la semaine qui vient de s’écouler. Délit d’opinion,délit par filiation ne sont plus à démonter.La France utilise sa police comme une arme politique.

Dernière mascarade en date ,l’arrestation de Michel Terachon,militant du Rinnovu,coupable de solidarité envers le porte parole du Rinnovu ; Paul felix Benedetti.En effet en mars dernier,la police tente t’interpellé Paul félix Benedetti sous un prétexte fallacieux.Mais c’est sans compter sur la solidarité des militants du Rinnovu qui se réunissent et empêchent l’interpellation de leur porte parole.La garde à vue se déroulera donc a son domicile de Lavasina,les policiers lui posent finalement des questions de politique générale….C’est donc 3 mois après que Michel Terachon paye le prix de son engagement.

Des conditions indignes d’une démocratie.

Les interpellations sont de plus en plus violente, avec insultes racistes,armes braquées sur des enfants etc....Cette fois ci pas d’insultes mais un traitement inhumain,arrestation en famille (femme et enfant) interrogés menottés et couché par terre,intimidations,propos sexiste,mensonges de nature a troubler l’ordre public,distillations de propos calomnieux (la police indique un motif différent d’interpellations,drogues aux voisins,escroquerie aux médias ),et détérioration du domicile.

La police française prend t elle exemple sur son homologue espagnole ?

 

Voici le communiqué du Rinnovu

Communiqué
Répression contre le Rinnovu
 
“Rinnovu dénonce les conditions inhumaines de garde à vue imposées par la SDAT à son militant, son fils, son épouse. Ces deux derniers ont été retenus et mis sous pression intense pendant 3 jours, sans manger, avant d'être relachés sans charge.

-Le fils a passé l'essentiel de son temps menotté, et allongé à terre comme un chien. Il a fait plusieurs malaises, avec vomissements, tétanie ; à cause du stress et de l'hypoglycémie. Cela à nécessité un passage à l'hôpital, mais des pressions sur le corps médical ont été exercées pour ne pas l'hospitaliser et reprendre la garde à vue. Une audition a été réalisée sous calmants ! Une audition de 14 heures d'affilé a été imposée par tromperie, le gardé à vue pensant être présenté au juge. Des menaces à caractère sexuel ont été faites. Son luxe était de pouvoir rester assis, enchainé, pendant quelque temps.
A quels pays pense-t-on et à quelles pèriodes sombres de l'humanité pense-t-on obligatoirement face à de telles scènes ?
-L'épouse a du faire face à l'absence d'hygiène, aux menaces à connotation sexuelle, aux mensonges et aux pressions psychologiques.
Le père a fait un grave malaise dès son premier jour de garde à vue. La police a menti à sa famille en prétendant qu'il allait bien, ce qui justifie l'intervention de solidarité qui s'est manifesté spontanément à l'Hôpital.

Il est clair que ces traitements sont une revanche de la SDAT : on veut faire payer à notre militant son rôle de négociateur et son sang froid lors de la manifestation de solidarité à Lavasina. Les enquêteurs ou plutôt inquisiteurs de cette police polique l'ont repété sans cesse aux gardés à vue. Tout le reste n'est que manipulation.

MICHEL TERACHON a été relaché ce Vendredi dans la nuit."

Rinnovu


Réagir ici 

Lire l'article de l'azezu sur Unità Naziunale

 

Publié dans Corsica

Commenter cet article