Résultats des législatives en Corse ,les nationalistes sont au centre du jeu.

Publié le par FPL


ElectionsUrneBulletins.jpg
C’est dans un contexte électoral difficile que les nationalistes corses arrivent 3 ème dans 2 circonscriptions et 2 ème dans la 2e Circonscription de Corse du Sud.

 

Contexte difficile car les corses étant minoritaires sur leur sol, les résultats ne représentent donc pas le choix du peuple corse.Il serait temps de mettre sur pied un corp électoral corse qui passera sans doute par A Cunsulta Naziunale.

 

 

1er Circonscription de haute Corse

Abstention 42,43%

 

Sauveur Gandolfi Scheit (UMP) arrive en tête avec 44,48% suivit d’Emile Zuccarelli (PRG) avec 33,49%

Ghjuvanni Graziani (Unione per una suluzione pulitica) obtient 6,29% des voix et arrive 3ème.

La citadelle Zuccarelli vacille mais a l’avantage de l’UMP, pas du peuple corse.

Pour le deuxième tour,Graziani a été clair,pas d’alliance avec les candidats clanistes , dont les programme sont dangereux tant pour le peuple corse que pour sa terre.L’appel de l’unione sur Bastia sera l’abstention ou un billet Unione per una suluzione pulitica disponible sur le site de la coalition.

Corsica Nazione Indipendente a appelé, avant le premier tour, à une union contre Zuccarelli.

Faut il donc attendre une alliance de CNI avec l’UMP ? Union qui parait de premier abord contre nature vu l’opposition des valeurs défendues par les deux partis. Zuccarelli est la bete noir du nationalisme bastiais, mais son éviction mérite t’elle une alliance avec l’UMP ?

 

 

2e Circonscription de haute Corse

Abstention 33,82%

Stéphanie Grimaldi (UMP) arrive en tête avec 40,74% des voix, suivit de Paul Giacobbi (39,53).

Egidiu Simeoni (Unione) arrive 3 ème avec 13,38%. Blague du jour ;la candidate UMP a expliqué sa victoire par le fait que les corses refuseraient le clanisme et les méthodes politiques archaiques en votant pour elle.L’UMP reprend les arguments anti-clan des nationalistes,oubliant que les candidats UMP sont pour la plus part eux-mêmes issus du clan.Les corses ne sont pas dupes ,l’UMP est un parti français au service de la France et de son président,il ne sert pas les intérêts du peuple corse.

 

1er Circonscription de Corse du Sud

Abstention 40,69%

Philippe Cortey (UMP) arrive en tête avec 34,03% des voix, Simon Renucci totalise 32,85 % et Jacques Billard 10,96%. Ghjuvan’maria Poli (Unione) obtient le score de 10,5% des voix.

 
2e Circonscription de Corse du Sud

Abstention 41,08%

Camille de Rocca serra (UMP) est élu au premier tour avec 51,03% des voix.

Ghjuvan’ cristofanu Angelini (Unione) obtient 14,46% et Quastana (nationaliste hors structure) crée la surprise avec 7,78%.Un total nationaliste de 22%. C’est la seule circonscription ou un candidat nationaliste hors structure s’est présenté, chiffrant ainsi le nombre de nationalistes ne se reconnaissant pas dans l’unione.A en croire ces résultats, les scores des nationaux aurait été supérieur d’un tiers avec une union totale des nationalistes corses.Le mouvement national va sans doute en tirer les conclusions qui s’imposent.L’union des forces vives de ce pays est la seule alternative à l’agonie de notre peuple.

 

Aucun des candidats restant n’est porteur d’espoir pour la corse, le clan et le clientélisme sont toujours vivaces.Les nationalistes sont plus que jamais au centre du jeu politique, ces élections en sont la preuve, n’en déplaise au président français, Nicolas Sarkozy. Leurs consignes de vote pèseront lourd dans la balance, et si une alliance contre Zuccarelli semble envisageable,il est fort a parier que l’abstention sera de mise dans les autres circonscriptions.

 Réagir ici

Publié dans Corsica

Commenter cet article