L'arpitanie

Publié le par alekcxjo

Carte-arpitan-francoprovencal.jpg

1- La zone culturelle arpitane


La zone culturelle arpitane s'étend en gros selon un carré assez patatoïdal allant de Saint Etienne à Neuchatel, de Mâcon à Aoste, englobant ainsi Lyon, Grenoble, la majeure partie de la suisse romande (dont Genève, Lausanne, Sion), la savoie, le val d'aoste (en italie) ainsi que quelques valées piémontaises. Au nord se trouvent des parlers d'oïl, à l'est, l'allemand, au sud et à l'ouest l'occitan, et au sud est le piémontais.

2- L'origine de la langue et son nom

La langue provient du latin vulgaire qui était parlé à lyon et sa région, influencé par les peuples burgondes (germaniques) qui avaient envahit l'empire romain d'occident. Il s'agit donc d'une langue romane, tout comme le français, l'occitan et le catalan. Bien que longtemps appelée "franco-provençal" pour sa ressemblance aussi bien avec le français et avec l'occitan (alors appelé provençal), il ne s'agit ni de l'un, ni de l'autre, mais bien d'une langue à part entière. Le terme "arpitan" est donc apparu il y a quelques décennies afin de lever l'ambigüité et il est fortement utilisé en savoie et au val d'aoste.
Les premiers écrits en arpitan remontent au 12ème et 13ème siècles.

3- Article 2 de la constitution française

L'article 2 de la constitution française nous rappelle joyeusement que:
La langue de la République est le français.


c'est grâce à cette constitution qui par cet article viole une bonne partie des droits de l'hommes (à savoir les articles 2, 22 et 27) que depuis des décénies, et ce, comme toutes les autres langues minoritaires, l'arpitan a été effacé des cerveaux... et ce véritable lavage de cerveau persiste par le fait que bien des personnes logeant sur le territoire arpitan n'ont nullement eu conscience du concept d'arpitanie...
Il reste du chemin à faire avant d'espérer pouvoir se retrouver en Arpitanie libre un jour...

Publié dans Peuples en Lutte

Commenter cet article