EH:Blocages de comptes bancaires et liberté d'expression bafouée

Publié le par FPL


Le dernier article de la section basque traitait de la répression en Euskal Herria. Cet article était déjà incomplet au moment même de sa parution et a nécessité une mise à jour. Il faut dire que les infractions aux droits de l’homme se succèdent à une vitesse folle.

Nous parlions donc de 14 comptes bancaires gelés…ils sont désormais 33 (militants,femmes,enfants etc)!

Parmis eux les comptes de la maison d’édition Gatuzain, c’est une grave atteinte à la liberté d’expression que rien ne justifie. Les comptes ont été gelés sur ordre du juge espagnol Garzon. Les prétextes officiels sont plus que fallacieux,comme toujours revendiquer l'indépendance du pays basque est , pour ce juge,l'avoeux d'un quelconque rapport à ETA . Au pays basque occupé par l’Espagne, l’organisation indépendantiste Batasuna est interdite, ce qui en soit est une attente a la démocratie et la liberté d’opinion. Du coté occupé par la France Batasuna est autorisée, mais le gel des comptes de plusieurs de ces membres est un acte fort, c’est une illégalisation masqué de ce parti en « France ».

Selon Xabi Larralde, dirigeant de Batasuna "il s’agit d’un grave précédent puisque le juge Garzon peut prendre des initiatives basées sur les lois espagnoles, dans l’Etat français, sans qu’il y ait aucun moyen légal de recours"

Bloquer les comptes bancaires de ces militants est une tentative pour les exclure de la société,car sans comptes pas de vie ‘normale’.

Le 2 et 3 mai 2008 ,le Comité de Défense des Droits de l’Homme du Pays Basque & Askatasuna ,organisent à Baiona les “ rencontres pour la défense des libertés, ASKATASUN OIHUA ”. Nous vous invitons à vous y rendre,plus d'information ici.

Lire l’article sur la répression en Euskal Herria et le témoignage d’une militante dont le compte a été gelé

Réagir ici

Publié dans Euskal Herria

Commenter cet article