Sondage Corse 2008 : 51% pour l'autonomie 10% pour l'indépendance

Publié le par Ghjuvà



Ce sondage ne change rien, contrairement a ce qu’affirme l’un de ses « commanditaires » le mensuel Corsica. Un sondage est par nature imprécis, en effet 503 personnes se retrouvent portes paroles de toute une île. Je n’emploi pas le terme de peuple et ce volontairement. Car c’est un fait, le peuple corse est minoritaire, par conséquent ce sondage est « représentatif de la population insulaire » et non du peuple Corse.

 

Les médias français dans leurs immenses majorités mettent en avant le chiffre de 89% de personnes opposé à l’indépendance de la corse. Il est tout de même intéressant de voir que 10% des sondés sont indépendantistes, surtout vu le contexte actuel de désinformation.

L’indépendance fait peur et c’est normal, il suffit pourtant de s’informer, de débattre avec des indépendantistes pour etre amené à reconsidérer la chose.

Revenons au sondage, parmi les 89%, 59% se disent nationalistes, rien de surprenant il s’agit d’autonomistes. Mais parmi les 10% favorable à l’indépendance seul 41 % se réclament nationalistes. Comment peut on se prononcer pour l’indépendance sans être nationaliste ?

 

51 % des sondés se prononcent en faveur d’une large autonomie (dont 87% de nationaliste), c’est plutôt encourageant, car que l’on soit indépendantiste ou autonomiste, l’autonomie est un souhait. Il est en effet utopique de penser qu’un pays peut en finir avec 250 ans de colonisation du jour au lendemain, l’indépendance c’est un processus long, avec une large autonomie en préambule.

Ce sondage, à la lumière des dernières élections municipales confirme la percé d’un nationalisme dit « modéré », en faite du « pôle autonomiste ».

 

Les idées autonomiste et indépendantiste dépassent donc le cadre des sympathisants nationalistes et touchent d’autres catégories politiques.

 

Concernant les problèmes de l’île, 45% des sondés pensent que l’état français en est responsable, mais chose surprenante 14% mettent ces problèmes sur le compte des nationalistes ! Les nationalistes n’ont jamais dirigés la Corse, comment les rendre responsables de ses difficultés, a moins que ce soit une allusion à l'action politico-militaire du FLNC.

La propagande française a toujours affirmé que les attentats faisaient fuir les investisseurs.

Les nationalistes affirment eux que les attentats font fuir les spéculateurs et a considérablement limité la spéculation immobilière.

Dans un sondage de 2006, 55 % des habitants l’île affirmaient que les attentats du FLNC avait protégé le littoral corse.

14% des sondés auraient ils oubliés de réfléchir avant de répondre ?!

 

Les autres chiffres du sondage et les questions posés sur ce lien

 


Publié dans Corsica

Commenter cet article