Actions dans toute la corse pour les prisonniers politiques et appel à la mobilisation du 24

Publié le par FPL




A partir de 17h, dans toute la Corse, plusieurs centaines de militants de Corsica Libera et de l’Associu Sulidarità se sont réunis à des points stratégiques pour distribuer des tracts dénonçant le mépris de certains élus de la C.T.C. qui ont rejeté le 1er Octobre 2009 la motion présentée par Corsica Libera demandant entre autre, une compensation financière aux familles de prisonniers politiques détenus sur le continent alors même que la loi française stipule que chaque détenu doit être rapproché au possible de sa famille.


Aiacciu, Bastia, Corti, Portivechju, L’isula, Prupià, Migliacciaru, Ponte à a leccia, Grussettu, Vicu, etc… toute la Corse était ainsi sensibilisée à la douleur des familles à qui on inflige une double peine, mais également au comportement dépourvu de tout courage politique des élus UMP et PRG entre autre.


Sur les tracts, un appel est lancé à une mobilisation populaire devant le pénitencier de Casabianda Samedi 24 Octobre à 15h afin de faire aboutir cette légitime revendication.

Voici le texte du tract :

BASTANU L’INGHJUSTIZIE PER E FAMIGLIE CORSI

Non aux persécutions des familles politiques corses

En votant NON à une aide pour alléger les grandes difficultés et la double peine que subissent les familles des prisonniers politiques. En refusant de mettre l’Etat français face à ses obligations de respecter la loi.


La majorité au pouvoir à la CTC, son président, certains groupes politiques de l’Assemblée ont refusé d’exprimer leur solidarité envers la souffrance d’autres corses.


Pour se justifier, tous ont reconnu « les carences de l’Etat dans ce domaine ». Qu’ont-ils fait contre cela ? RIEN ! Ou pire : ils méprisent le peuple corse en refusant de combattre les injustices dont il est victime ! Les familles des prisonniers en exil ont droit à un traitement équitable. Le rapprochement global des prisonniers est réalisable.


Devant l’urgence d’une telle situation, devant les graves persécutions subies par les familles, nous lançons un appel à notre peuple pour qu’il crée les conditions d’une vaste mobilisation populaire afin de faire aboutir cette légitime revendication.

TUTTI IN CASABIANDA

SABATU U 24 D’UTROVI A 15 ORE

 


 

LETTERA D’UNA MAMMA CORSA A U SO POPULU


Lettre ouverte d’une mère corse à son peuple

« Je m’adresse à vous aujourd’hui afin de vous parler de l’incarcération de mon fils. En détention depuis Avril 1996 sur le continent en passant par les prisons de Fresnes, la Santé, des Beaumettes, de Moulins-Iseur, de Luynes, puis de Lannemezan aujourd’hui.

 

Depuis 13 longues années, j’arpente tous les coins de France pour lui rendre visite. Mon trajet actuel représente une journée entière de voyage pour y parvenir. 7 heures, départ Ajaccio-Marseille (avion) puis Marseille-Lannemezan en train pendant 6 heures, la veille, pour le parloir du lendemain.

 

Financièrement parlant, c’est très dur (j’ai du laisser l’appartement dont j’étais locataire et je vis chez ma fille et mon gendre depuis plusieurs années). Mais le plus terrible, c’est la fatigue, l’insécurité (je me suis faite agressée et dévalisée dans le train à deux reprises) et surtout le déchirement de laisser mon enfant et de ne pouvoir y retourner que le mois d’après si tout va bien.

 

A chaque demande émise par mon fils pour son transfert à Borgu, la réponse a été négative au motif suivant : pas le profil ! Je ne comprends pas ce refus obstiné mais malheureusement je ne peux que m’y soumettre…

 

Je suis affaiblie physiquement à la suite d’un AVC et mon seul espoir c’est qu’aujourd’hui vous m’entendiez, que vous fassiez le nécessaire pour que mon fils intègre le C.D. de Borgu, ainsi que tous les autres prisonniers, que vous preniez en compte toutes ces souffrances, morales et physiques, que ce lointain éloignement implique.

Oghje, in nome di tutti i famigli tocchi da st’inghjusta pena, vi dumandu d’aiutacci è d’esse à fiancu à e noscie lotte par fà vultà i nosci prighjuneri in Corsica. »

 

Maria Dumenica Santoni

Mamma di prighjuneru puliticu corsu

Source:  CorsicaLibera.com


Publié dans Corsica

Commenter cet article