Attentat contre la FCPE: Réaction de Corsica Libera

Publié le par FPL

http://www.corsematin.com/media_corsematin/imagecache/article-taille-normale-nm/webpipe/2010-12/2010-12-04/NM-314747.jpg

 

 

Le local de la Fédération centrale des parents d’élèves (FCPE) a été la cible d’une action avec un engin incendiaire dans la nuit de jeudi à vendredi, dans la banlieue sud de Bastia. Selon la police,  la porte serait incendiée. Elle aurait aussi relevé  une double inscription : « FLNC » « Lingua Corsa ».


On se souvient que malheureusement cette fédération française de parents s’était récemment insurgée  contre l’enseignement de notre langue dans le système éducatif, en diffusant une affiche particulièrement insidieuse.

Avec ce titre : « pour un enseignement laïc et non imposé de la langue et culture corse ».


Cette attaque contre l’enseignement du Corse est particulièrement « obscurantiste » et regrettable. Il semblait que le consensus se faisant, ce genre d’argument contre notre langue toujours en péril soit rangé aux oubliettes.

Les élus du peuple corse se sont prononcés à l’unanimité pour un plan de sauvegarde de la langue comprenant un volet sur l’enseignement généralisé.


De plus, nous allons fêter bientôt , le 8 décembre,  « A FESTA DI A NAZIONE ». Les  autorités académiques de Corse soutiennent cette initiative pour que la langue et la culture corse aient toute sa place dans les murs de nos écoles et lycées. Cette journée ainsi que l’enseignement du corse se font  dans le plus grand respect de la laicité.  Même si chacun est bien obligé de reconnaître que « A REGINE MARIA » est bien le personnage central de l’hymne corse.  C’est un fait patrimonial qui respecte les convictions de chaque enfant, de chaque famille. Des britanniques athés ou musulmans chantent le « God save the Queen ». Donc tout Corse d’origne ou d’adoption peut  chanter son hymne : le « DIU ». A festa di a nazione se développe de plus en plus dans notre pays , comme une véritable fête populaire impliquant la jeunesse, de tous les horizons.  

A l’occasion du débat actuel sur les rythmes scolaires, il semble que la FCPE ait profité de l’occasion, par la voie d’un communiqué de sa fédération de Haute Corse, pour tenter de s’en prendre à l’enseignement du Corse.


 Tous ces attaques doivent être  derrière nous.  A l’heure où à l’Assemblée de Corse , des positions fortes devraient être prises à nouveau pour la langue corse, cette polémique est sans objet.


La défausse d’un responsable de cette fédération dans une déclaration publique est pitoyable : il invoque la liberté d’expression pour sa fédération. En somme la liberté de dire n’importe quoi, contre des positions politiques unanimes et ancrées au sein de la société corse, contre la langue de cette terre. La liberté de taper sur une langue en danger….est ce la liberté ?


LINGUA CORSA LINGUA VIVA PER TUTTI. LINGUA NAZIUNALE

 

Source : Corsica libera

 


 


Publié dans Corsica

Commenter cet article