Ce samedi à Bilbao, une marche silencieuse en faveur des prisonniers

Publié le par FPL

 

 

 

 

Affiche de la manifestation en faveur du rapprochement des prisonniers.

 

Selon les organisateurs, la manifestation de ce samedi à Bilbao en faveur des droits des prisonniers sera "la plus forte mobilistation des dernières années au Pays Basque".

 

La manifestation qui aura lieu ce samedi 7 janvier à Bilbao pour réclamer un changement de la politique pénitentiaire et le rapprochement des prisonniers de l'ETA au Pays Basque s'annonce aussi "colossale" que silencieuse.

 

Selon les organisateurs, la manifestation de ce samedi en faveur des droits des prisonniers sera "la plus forte mobilistation des dernières années au Pays Basque". Le nombre de bus organisés pour se rendre à la capitale biscayenne a augmenté sans cesse ces derniers jours. Actuellement, 300 bus sont prévus et 15.000 personnes ont manifesté leur soutien.

 

Les organisateurs de la manifestation ont indiqué que la marche sera une marche silencieuse afin d'éviter tout incident ou interdiction de la manifestation de la part des autorités. Ces dernières ont tenu à rappeler cette semaine qu'il est interdit d'afficher des images de prisonniers.

 

Selon une décision de Fernando Grande-Marlaska, juge à l'Audience National, la plus haute instance pénale espagnole, les dizaines de milliers de manifestants pourront réclamer l'application des mesures prévues par la loi (rapprochement des prisonniers, etc.), mais pas montrer des photographies de prisonniers ni réclamer l'amnistie, étant donné que la justice espagnole refuse de considérer les prisonniers de l'ETA comme des "prisonniers politiques".

 

Lors de la manifestation, les manifestants demanderont tant à Madrid qu'à Paris un changement radical de la politique pénitentiaire. Ils dénonceront, entre autres "le maintien en prison de dizaines de militants incarcérés du fait d'engagements strictement politiques et publics", "l'éloignement et la dispersion systématique des plus de 700 prisonniers" ou "le maintien en prison de prisonniers gravement malades ou ayant accompli la durée normale de leur peine".

 

A la mi-décembre, une manifestation pour la résolution démocratique du conflit basque avait réuni près de 4.000 personnes à Bayonne, en Pays Basque nord.

 

source: Eitb

Publié dans Euskal Herria

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article