CÉLÉBRER LE 8 DÉCEMBRE, C’EST AFFIRMER L’EXISTENCE DE LA NATION CORSE

Publié le par FPL


En janvier 1735, après un siècle et demi de domination Génoise, une assemblée corse, la Consulta d’Orezza, rejette le pouvoir Génois et donne une Constitution à l’île. Dans le cadre de cette constitution, les insurgés choisissent « pour protectrice de la patrie et du royaume tout entier, l’Immaculée Conception de la Vierge Marie » et pour cette raison il est établi que tous les drapeaux et armoiries doivent comporter son image et « que la vigile et la fête de l’Immaculée Conception (8 décembre) doivent être célébrés avec les plus grandes marques de dévotion que traduiront des coups de fusil, de mousquet et de canon « ..

 

CÉLÉBRER LE 8 DÉCEMBRE, C’EST AFFIRMER L’EXISTENCE DE LA NATION CORSE


Le 30 janvier 1735 lors de la Cunsulta d’Orezza, les Corses créèrent une constitution démocratique. Lieu de vie exemplaire, au combien novateur pour l’époque, dans un monde encore soumis à la volonté des monarques, cette constitution éclairera ce petit peuple devenu capable de choisir son avenir et d‘organiser son présent.


Le 8 décembre sera déclaré « Fête de la Nation », en hommage à celle qui assurera la protection de cette espace libéré : la Vierge Marie. La fête de l’immaculée conception coïncide ainsi avec la fête de la Nation pour signifier entre autre, que nul n’a le droit de s’approprier la mémoire commune et les gestes patriotiques qui ont institué le respect et la liberté. Gardiennes du passé, la figure de Marie et le visage de la Nation se sont mariés dans notre hymne national, le « Dio vi salvi regina », pour offrir un espoir à ceux dont l’avenir est menacé.


Honorer la culture à laquelle nous appartenons, cela signifie pour nous, s’inspirer de ce que notre passé a produit de meilleur, pour ouvrir un avenir à une communauté qui ne cesse de douter. En témoignant de ces corses qui firent passer l’exigence de liberté et de solidarité avant leur confort et leur sécurité, nous entendons rappeler les valeurs séculaires que notre peuple n’ose plus affirmer

 

Via Unità Naziunale

 

Publié dans Corsica

Commenter cet article