Consultation de Batera au Pays Basque Nord

Publié le par FPL

Pays Basque Info

Un référendum d’initiative populaire


Écrit par Rédaction

« Etes-vous favorable à la création d’une collectivité territoriale Pays Basque ? », il sera possible d’y répondre dimanche dans les trois quarts des communes du Pays Basque.

Du jamais vu. La consultation citoyenne de Batera va être organisée dans plus de 120 communes du Pays Basque ce dimanche 14 mars. 90% de l'électorat y aura accès. C’est la saison 2 de la plateforme Batera —réunissant depuis les années 2000 les acteurs et les revendications de département Pays Basque, d’université de plein exercice, de chambre d’agriculture du Pays Basque et de co-officialité de l’euskara. Après la création d’Euskal Herriko Laborantza Ganbara, Batera passe à l’action sur le terrain de la reconnaissance institutionnelle du Pays Basque.

Le référendum tant réclamé sera mis en œuvre dans les trois-quarts des villes et villages d’Iparralde, sur l’ensemble des villes du BAB, et dans les communes les plus importantes, à proximité des bureaux de vote officiels pour le premier tour des élections régionales.

Tentes, isoloirs, urnes transparentes, listes électorales, enveloppes,… tous les éléments constitutifs d’une consultation légale seront réunies. En dépit des mises en garde et/ou menaces préfectorales réitérées [lire par ailleurs], un nombre considérables de municipalités prêteront leur concours, d’une manière ou d’une autre, à une demande sociale forte, portée depuis des années par Batera, et en particulier par les 33 071 signataires (15,5% de l’électorat) d’une pétition réclamant l’organisation d’un référendum. 90 maires ont ainsi bravé l'avertissement préfectoral.

Environ 1 000 personnes vont participer à la tenue de ces bureaux de vote de 8h00 à 18h00. 122 communes et environ 160 bureaux de vote. A Bayonne par exemple, une centaine de bonnes volontés prendront en charge l’organisation de la consultation à proximité des neuf lieux de vote de la vile. Scénario similaire à Biarritz et Anglet, soit des villes importantes du Pays Basque où les maires ne sont pas connus pour être favorables à un département ou autre collectivité réunissant le Pays Basque nord.

Une consultation qui n’aura pas de valeur légale. Mais qui, si les votants sont au rendez-vous, rendra plus légitime encore celui d’en organiser un, tout à fait officiel celui-là, à l’instar d’autres territoires de la République française.


Plus d'informations

Publié dans Euskal Herria

Commenter cet article