Corse: Près de 30 % pour les nationalistes, l'UMP fait son score le plus faible

Publié le par FPL

http://www.lexpress.fr/medias/527/1-regionales-reaction-corse-simeoni_494.jpg

Rocca Serra (UMP) est en difficulté avec seulement 21, 48% des voix.
En deuxième position ,les nationalistes dit modérés de Simeoni ( Femu a corsica) avec 18, 48 % des suffrages. Le clan Giacobbi est à 15,27% suivit d'une autre liste de gauche, celle du communiste Bucchini à 9,98%. Corsica libera (Talamoni) réalise un bon score à 9,44%, devançant le clan Zuccarelli à 8 %.

La gifle

Les nationalistes sont donc ce soir la deuxième force politique de l'ile avec près de 30 % des voix, un score historique pour le nationalisme corse.

Les clanistes,tenant de l'immobilisme de père en fils, ont reçu une gifle électorale.
Rocca serra (ump) est désavoué jusque dans son fief de purti vechju où il est battu par Simeoni.  Giacobbi quand a lui arrive en tête des listes de "gauche",mais avec seulement 15 %. Zuccarelli est balayé par les nationalistes y compris "les plus durs" comme il se plait a les appeler.

Autres gifles, Baccarelli (écologiste indépendant) annoncé à 6% par les sondages et qui ne réalise que 1,87%. Le FN de Cardi lui ne fait que 4,15% contrairement au continent où il tourne à 12%. Décidement, le FN ne prend pas en Corse. Et enfin,celui qui ferme la marche, Battini avec seulement 0,46%.

S'unir ou sombrer

Giacobbi devra donc s'allié aux autres liste de gauche.
Reste a savoir si les nationalistes vont s'unir. Que va faire Femu a corsica ? S'unir logiquement avec Corsica libera? ou vont il s'allié avec le clan Giacobbi? le PNC à travers J C Angelini  a fait plusieurs fois un appel du pied à Giacobbi et ce bien avant l'alliance avec SImeoni.

Mais il y a un obstacle de taille, Emile Zuccarelli, ce dernier s'est clairement exprimer sur le sujet, il ne s'alliera pas avec les nationalistes, ni modéré ni autre. Mais voilà, Zuccarelli ne pèse plus que 8 % et Paul Giacobbi pourrait vite oublier Emile avec les 18 % de Gilles...
Unies, les quatre listes de "gauche" représentent 40 %, largement suffisant pour se rendre maitre de l'assemblée.
Sans Zuccarelli mais avec Simeoni elles representent 50% des voix.

Corsica libera de son coté reste fidèle a sa ligne politique, elle ne se fera pas phagocyter par le clan que la lutte nationaliste corse critique et combat depuis plus de 40 ans.

Il y a quelques mois, Corsica libera a proposé la création d'un front politique " a scelta patriotta". L'idée était de réunir sous la même bannière, tous les nationalistes et de fédérer au delà, tous les corses qui souhaitent une avancée politique majeur.Les nationalistes ainsi unis auraient pu dialoguer avec le reste de la classe politique, sur des bases claires, et aboutir à la proposition d'une solution politique comme ce fut le cas pour le processus de Matignon ,processus avorter par la défaite de Jospin aux présidentielles.

Au regard des résultats de ce soir, avec des nationalistes proche des 30 %, on ne peut que déplorer ce rejet d'a scelta patriotta par les "modérés" notamment ceux du PNC.

Il ne reste plus aux nationalistes que deux choix, soit Femu a corsica s'unie aux clanistes et tourne le dos à 40 années de lutte, soit les nationalistes s'unissent et seront la principale force d'opposition. 

Attendons maintenant les positions officielles des partis encore en lice.



Rappel des Résultats :

Taux de participation : 62,40 %

1. Camille de Rocca Serra (Rassembler pour la Corse) : 21,48%
2. Gilles Simeoni (Femu a Corsica) : 18,48%
3. Paul Giacobbi (L'Alternance) : 15,27%
4. Dominique Bucchini (Front de Gauche) : 9,98%
5. Jean-Guy Talamoni (Corsica Libera) : 9,44%
6. Emile Zuccarelli (Gauche Républicaine) : 8,02%

Seuil pour se maintenir 7%
7. Simon Renucci (Réussir Ensemble) : 6,63%

Seuil pour pouvoir fusionner 5 %
8. Tony Cardi (Fiamma Corsa) : 4,15%
9. Jean Toma (Liste Jean Toma) : 4,22%
10. Jean-François Baccarelli (Alliance Ecologiste Indépendante) : 1,87%
11. Jean-François Battini (Forza Corsica) : 0,46%

Réaction et plus d'infos sur le forum FPL

Publié dans Corsica

Commenter cet article