Corsica Libera réitère son appel à une solution politique

Publié le par FPL

Corsica-Libera-logo.jpg

 

(Laetitia Pietri - Alta Frequenza) - Cela peut sembler paradoxal de prime abord mais c’est justement parce que l’heure est à la répression du côté des nationalistes, que Corsica Libera a décidé de réitérer son appel à une solution politique pour la Corse. Corsica Libera qui a dénoncé vigoureusement, lors d’une conférence de presse, la vague d’interpellations dans ses rangs trois militants dont Olivier Sauli, membre de l’Exécutif du mouvement, et surtout les méthodes utilisées. Familles non prévenues, pas d’information sur le lieu où étaient détenus les militants, pour le mouvement, il s’agit purement et simplement d’enlèvements. D’ailleurs Jean-Claude Jecker, l’une des trois personnes interpellées a entamé une grève de la faim durant sa garde-à-vue. Mais justement pour Corsica Libera, avec ces méthodes, l’Etat choisit un mauvais chemin. La solution répressive renforce la détermination de chacun, a martelé le mouvement réitérant donc son appel à une sortie de crise. Il interpelle d’ailleurs l’ensemble des élus de l’île sur ces pratiques et est déterminée à porter cette question au sein de l’assemblée de Corse. A noter également que les militants occupent symboliquement la mairie de Porto-Vecchio en signe de protestation. Ecoutez les explications de Josefa Giacometti, conseillère territoriale.

Publié dans Corsica

Commenter cet article