Débat sur l’identité nationale: la honte !

Publié le par Libertat

 

Le 2 novembre 2009, le ministre UMP Eric Besson a lancé un grand débat sur l’identité nationale, affirmant vouloir valoriser la République et la fierté d’être français. Ce sujet ne peut pas laisser les militants de LIBERTAT insensibles ni sans voix.

 

Nous voulons rappeler qu’à la veille des élections régionales, M. Besson en annonçant cette initiative, met en place une stratégie électorale des plus honteuses afin de s’assurer du soutien de l’électorat de l’extrême droite. Nous insistons sur le fait que ce type de débat à des visées purement racistes.

 

De quelle identité nationale veut parler M. Besson ? L’Etat français est une des plus vieilles terres d’accueil de l’Europe. Les grands principes de la Révolution française exacerbent cette image, celle d’une terre d’accueil pour tous les laissés pour compte. Pourtant au cours de sa petite histoire, l’Etat français n’a jamais appliqué ces principes. Il n’a eu de cesse d’uniformiser, de contrôler, de coloniser les esprits et les hommes. Nous occitans, avec tous les peuples en lutte d’Hexagone et d’Outre Mer, ainsi que tous les fils et filles d’immigrés, voulons revendiquer notre différence. Nous sommes tous porteurs de diverses identités et nous souhaitons le clamer haut et fort. L’identité nationale française n’est qu’une chimère que nous renions.

 

M. Besson et derrière lui tout le gouvernement en place souhaitent imposer une vision unilatérale et hégémonique de la citoyenneté. Nous voulons rappeler qu’une identité n’est pas un bien matériel, qu’on ne peut la contrôler et encore moins la renier. De la diversité nait la richesse, refuser cette diversité c’est refuser la différence de l’autre, la rejeter. N’est-ce pas là une position purement raciste ?

 

La France ne fait que poursuivre sa politique colonialiste sur son territoire. Elle tente encore et toujours de contrôler les esprits, de leur arracher leur identité particulière pour les contraindre à assimiler une identité française factice. Le fait d’imposer dans les écoles des programmes d’histoire formatés et mythifiés afin d’ancrer dans les esprits une vision nationaliste de la France est purement honteux !

 

En tant que mouvement internationaliste, LIBERTAT ne se retrouve pas dans l’union sacrée de la nation tant prônée par les partis politiques actuels, de droite comme de gauche. Occitans, Bretons, Corses, Basques, immigrés, faîtes entendre votre voix, faîtes valoir votre droit à la différence !

 

C’est pour cela qu’aujourd’hui LIBERTAT lance cet appel: investissons le débat. C’est à nous de créer des espaces publics d’échanges, à nous d’inviter tous ceux qui veulent débattre à s’exprimer librement ! Face à la censure, prenons nos responsabilités, ne restons pas muets !

 

source Libertat bearn

 

Réagir sur le FPL

Publié dans Occitania

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article