ETA : fin de la lutte armée au pays basque

Publié le par FPL

http://infurmazione.unita-naziunale.org/wp-content/uploads/2011/04/eta-300x171.jpg

 

 

Selon les agences de presse, le mouvement séparatiste basque ETA annonce jeudi la fin définitive de cinquante ans de lutte armée pour l’établissement d’un Etat basque indépendant, dans un communiqué diffusé par le journal basque Gara.

Très affaiblie, l’organisation a décrété un cessez-le-feu « permanent » en septembre 2010.

Des militants emprisonnés et des alliés politiques la pressaient depuis d’aller plus loin et de renoncer à la force.

ETA (Euskadi Ta Askatasuna, Patrie basque et liberté), créé sous la dictature franquiste en 1959, a revendiqué son premier assassinat en 1968. Depuis, la campagne armée pour une indépendance du Pays basque a fait plus de 850 morts. 

 

La presse ainsi que les politiques aiment à rappeler dans chacune des communications les 853 morts provoqués par ETA depuis 50 ans, mais il est rare, de trouver sur ces articles et autres communiqués les chiffres qui concernent la répression contre les patriotes basques :
Les voici, ainsi que la source de ces chiffres qui datent de 2005
  • Arrestations : 34.797 (avec mise au secret dans 9.754 cas)
  • Morts : 350 (Enlevés et assassinés, dans les contrôles routiers, dans les incidents de rue, dans les mobilisations de rue, en prison, sous la torture, guerre sale, en déportation ou en exil (certains sont morts après leur retour en Euskal Herria), parents de prisonniers ou de réfugiés, militants (assassinés ou décédés dans des accidents de la lutte)
  • Blessés par la police : environ 4.000
  • Torturés : de 7 à 10.000 (5.500 plaintes officielles)
  • Incarcérations : 4.770 (environ 750 aujourd’hui)
  • Réfugiés/Exilés : environ 3.000
  • Extradés : 85 (69 par la France)
  • Remises : 294 (255 par la France)
  • Moyens de communication fermés : 4 (91 journalistes mis en examen)

Pour une population de 3 millions d’habitants, c’est un beau score, non? Alors, pourquoi le cacher?

Déclaration ETA du 20 octobre 2011

Euskadi Ta Askatasuna, organisation socialiste révolutionnaire basque de libération nationale, souhaite à travers cette Déclaration faire savoir sa décision au Peuple Basque : ETA considère que la Conférence Internationale qui a récemment eu lieu en Pays Basque est une initiative de grande importance politique. La résolution accordée rassemble les ingrédients pour une solution intégrale au conflit et compte avec le soutien de larges secteurs de la société basque et de la communauté internationale. Un nouveau cycle politique est en train de s’ouvrir en Pays Basque. Nous nous trouvons devant une opportunité historique pour trouver une solution juste et démocratique à ce conflit politique séculier. Face à la violence et à la répression, le dialogue et l’accord doivent caractériser le nouveau cycle. La reconnaissance du Pays Basque et le respect de la volonté populaire doivent l’emporter sur l’imposition. Tel est le désir de la majorité de la société basque. Ces longues années de lutte ont permis cette opportunité. Le chemin n’a pas été facile. La dureté de la lutte a emporté à jamais de nombreux compagnons. D’autres subissent la prison ou l’exil. Nous leur adressons notre reconnaissance et notre hommage le plus sincère. Dorénavant, le chemin ne sera pas pour autant plus facile. Face à l’imposition qui est toujours présente, chaque pas, chaque gain sera la fruit des efforts et de la lutte de la société basque. Tout au long de ces années, le Peuple Basque a accumulé l’expérience et la force nécessaires pour affronter ce chemin, et en a également la détermination. Il est temps de regarder le futur avec espoir. Il est temps aussi d’agir avec responsabilité et courage. Pour toutes ces raisons, ETA a décidé l’arrêt définitif de son activité armée. ETA lance un appel aux gouvernements d’Espagne et de France pour ouvrir un processus de dialogue direct qui aura comme objectif la résolution des conséquences du conflit et, en conséquence, le dépassement de la confrontation armée. A travers cette déclaration historique, ETA montre son engagement clair, ferme et définitif. Enfin, ETA lance un appel à la société basque pour qu’elle s’implique dans ce processus de résolution jusqu’à la construction d’un scénario de paix et de liberté.

 

GORA EUSKAL HERRIA ASKATUTA!

GORA EUSKAL HERRIA SOZIALISTA!

JO TA KE INDEPENDENTZIA ETA SOZIALISMOA LORTU ARTE!

En Euskal Herria, le 20 octobre 2011 Euskadi Ta Askatasuna E.T.A

 

 

source Corsica Infurmazione

Publié dans Euskal Herria

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article