ETRANGERS, NE NOUS LAISSEZ PAS SEULS AVEC LES FRANÇAIS ! NON A LA XÉNOPHOBIE !

Publié le par FPL

http://libertatlengadoc.files.wordpress.com/2009/10/peg_libertat.jpg

Cet été 2010, le gouvernement français a franchi un nouveau pas dans la politique sécuritaire et inhumaine qu'il mène depuis plusieurs années maintenant. Après les sans papiers afghans, l'UMP a trouvé de nouveaux bouc-émissaires avec les Roms et les populations nomades en général. Les mots racistes et xénophobes ne sont pas trop forts pour caractériser une politique qui, comme dans les heures sombres de nombreux pays, vise à jeter l'opprobre sur une communauté particulière, ou plus simplement sur ceux qu'on appelle les étrangers.

Stigmatisées et rabaissées, ces populations, dont les membres sont déjà considérés comme des sous citoyens, se retrouvent aujourd'hui sur la défensive, une situation profitable à personne mis à part à ceux qui cherchent la division et la diversion, ainsi qu'à la presse qui se fait trop souvent écho de cette politique. Anecdote amusante : le porte parole des Roms à Vienne en Autriche s'appelle … Rudolf Sarkozy, un nom typiquement Rom selon lui. A quand l'expulsion ?

Ce soutien fort aux étrangers, nous refusons de le lier à la défense de la Nation française et de la République. Rappelons que la République française, c'est la répression de la commune et la semaine sanglante en 1871, un an après la naissance de la fameuse IIIe République. Ce sont les massacres de Madagascar qui ont fait 100.000 morts en 1947. Ce sont les colonies avec la guerre d'Indochine, la guerre d'Algérie et la gégène. La République française, c'est aussi le jacobinisme : un idéal ultra-centraliste qui a déclaré la guerre aux langues, une République indivisible qui renie la diversité culturelle depuis sa création.

La devise « Liberté, égalité, fraternité » contribue à entretenir un pseudo universalisme français qui n'a jamais existé. « Etrangers, ne nous laissez pas seuls avec les français », cela signifie pour nous, occitans, que nous n'avons pas besoin d'aller chercher des valeurs de principe dans le mythe de la République française. La République, dans son histoire, n'a d'ailleurs fait que peu de cadeaux aux populations nomades. Et aujourd'hui beaucoup trop de communes sont dans l'illégalité en ne proposant aucun terrain aux nomades.

Au delà d'un solidarité évidente envers ces personnes souvent démunies, nous devons aussi revendiquer le droit de libre circulation des personnes et respecter leur culture : les populations nomades ont un mode de vie propre que personne n'a le droit de juger. Forcer leur assimilation en s'appuyant sur la supériorité du sédentarisme revient à une forme de racisme.

AMASSAS, LUTEM CONTRA LA LA POLITICA RACISTA DE L'ESTAT FRANCÉS !

LIBERTAT.org / libertatbearn.wordpress.com

Publié dans Occitania

Commenter cet article