Hè mortu Vincent Stagnara... in memoria

Publié le par FPL

http://www.adecec.net/voce-nustrale/libri/img/rinatu-vincent2.jpg

Le samedi 2 janvier 2010, le corps sans vie de Vincent Stagnara était retrouvé sans vie au pied de son immeuble.
L'avocat bastiais aurait chuté accidentellement du 3 eme étage.
L'équipe du FPL salue la mémoire de ce patriote integre et envoie ses condéleances à la famille.
Ch'ellu riposa in pace...

Voici un extrait de la depeche AFP retraçant brievement son parcours.

Ancien bâtonnier de l'ordre des avocats de Bastia, Me Stagnara, 59 ans, était connu pour son engagement dans la défense de militants nationalistes depuis la fin des années 1970.

"Vincent était généreux et dévoué, c'était un excellent confrère et un excellent avocat", a indiqué à l'AFP Me Antoine Sollacaro, l'un des conseils d'Yvan Colonna.

"Nous avons plaidé pendant trente ans côte à côte. Il s'est beaucoup investi dans la défense de militants nationalistes, il était bénévole comme nous l'étions tous", a-t-il ajouté.

En 1976, il était l'avocat d'Edmond Simeoni, condamné à cinq années de prison pour l'occupation d'une cave viticole d'Aleria (Haute-Corse) un an auparavant qui s'était soldée par trois morts (deux militaires et un CRS) et des émeutes.

Me Stagnara faisait partie des avocats de 21 militants du Front national de libération de la Corse renvoyés pour la première fois en 1979 devant la Cour de sûreté de l'Etat pour actes de terrorisme. Il avait assuré la défense de plusieurs membres du commando condamnés en 2003 pour avoir participé à l'assassinat du préfet Claude Erignac, le 6 février 1998 à Ajaccio.

Militant de Corsica Libera, Vincent Stagnara a été secrétaire général du mouvement indépendantiste A Cuncolta dans les années 1980 avant de participer à la création du parti indépendantiste Corsica Nazione en 1992.

L'enterrement est prévu lundi à Ersa, dans le Cap Corse (Haute-Corse).



Ci dessous le communiqué de Corsica Libera,dont Me Stagnara était membre actif:

En ce 2 janvier, au delà de notre mouvement, c’est toute la Corse qui a perdu l’un de ses plus ardents défenseurs.

 

Vincent Stagnara a été de tous les procès, de tous les combats, sans jamais ménager sa peine, parfois même jusqu’aux dernières limites de l’effort humain, poussé par ses deux passions, celle qu’il vouait à son métier d’avocat, et l’amour de sa nation.

 

Le dévouement, la loyauté, la fidélité n’étaient certes pas les seules qualités qu’il avait mises au service de la cause nationale corse.

 

Brillant défenseur, homme de culture et de partage, son humanisme, réel,  concret, profond, le faisait toujours répondre à l’appel de la solidarité.

 

Sa pensée, les principes qu’il a toujours défendus, demeurent des sources vives auxquelles continueront de s’abreuver les générations futures.

 

Il reste à jamais à nos côtés, et, dans nos mémoires, son rire généreux saluera encore et toujours chacune des victoires de la nation corse.


Corsica Libera


Source Image Adecec (dédicace du livre Trà locu è populu) lien à visiter

Réagir sur le forum FPL

Publié dans Corsica

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article