Les antifascistes face à la manif identitaire: « Veni, Vedi, Vici »

Publié le par FPL

http://pagesperso-orange.fr/anaram/oc-antifa1.gif

http://antifa.fr/aampt/


février 13, 2010 - by aampt

 

Le comité antifasciste de Montpellier tient à saluer l’action des camarades venus empêcher une manifestation fasciste, jeudi soir à Antigone.

 

Nous ne résistons pas à l’envie de vous faire partager le point de vue du « bloc identitaire », dont les membres ont décidément un sens de l’humour très développé (à défaut du bon sens).

 

Voilà ce qu’on peut lire sur le site de la « Ligue du Midi », section locale du bloc identitaire, qui était récemment fier d’annoncer que les sondages la créditent pour les régionales de… 2% des intentions de vote.

 

« Richard Roudier, tête de liste de la Ligue du Midi avait déposé une demande de manifestation afin de protester contre l’ingérence de Daniel Cohn-Bendit dans les affaires de la région. A son arrivée devant l’hôtel de l’agglo, lui et son équipe ont été lachement agressé par une bande d’une cinquantaine de voyous -armés de barres de fer et de bouteilles- composés de membres du service d’ordre des Verts, de gauchistes et de hooligans bien connus des services de police. Au final, intervention des pompiers, une demi douzaine de blessés dans les rangs de la Ligue, dont Fernand Cortès tête de liste dans l’Aude, ainsi qu’un jeune co-listier (coup de bouteille à la tête-4 points de suture), et Richard Roudier lui-même pris à partie et molesté. »


La précision restant décidément un luxe que les identitaires se refusent, il convient de rectifier quelques informations.

Ce jeudi soir, face à un meeting d’Europe Écologie, la vingtaine de militants identitaires étaient-ils venus équipés pour discuter…?

 

Est ce que les CRS présents sur place auraient laissé passé « une cinquantaine de hooligans armés »?

Car si le groupe d’antifascistes présent (communistes, anarchistes, apolitiques) était lui venu sans armes et dans une simple optique de réponse à la manifestation fasciste, ce n’est pas le cas de ces derniers: on signale la présence de bouteilles de verre, matraques télescopiques, lattes de bois, barres de fer et autres joyeusetés qui permettent de connaitre très clairement les intentions des manifestants.

 

Mais il est en effet bien pratique pour la ligue de se victimiser encore une fois en jouant aux rebelles brutalisés… avec la police de leur côté.

 

Pourquoi les antifascistes étaient ils présents ce jour là?

 

Pour répondre aux diverses agressions commises par des identitaires à Montpellier dans les dernières semaines.

Pour prouver à la ligue que le terrain ne leur appartient pas, pour démonter les propos mensongers de cette organisation qui entretient des liens avec les néo-fascistes d’autres pays de l’Europe, et prétend défendre la « culture » occitane via un chauvinisme et un racisme qui ne sont plus à démontrer.

 

La seule chose que la ligue défend, c’est l’état bourgeois, qui opprime les minorités nationales et nie les cultures. Les identitaires sont du côté de la police, des institutions étatiques: leur prétendue défense du « régionalisme » n’est que pure apparence, puisqu’ils refusent la dimension sociale et le principe de lutte des classes qui sont le ciment d’une lutte indépendantiste concrète, au profit de la stigmatisation d’un ennemi national (étranger, gauchiste…).

 

Pour une Occitanie sociale, contre la collaboration de classe et le néofascisme identitaire!


Félicitations aux antifascistes s’étant mobilisé ce jour là pour défendre leur liberté!


(P.S.: espérons que les « ligueurs » ont saisi le sens de l’expression « tendre le bâton pour se faire battre »)

 

 

Le sujet sur le forum

Publié dans Occitania

Commenter cet article