Manifeste de Scelta Para; nouveau mouvement révolutionnaire indépendantiste Corse

Publié le par FPL

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc4/hs1198.snc4/155094_114404881961389_100001756347743_88767_5311948_n.jpg

 

Manifeste de Scelta Para

 

Un projet indépendantiste ; nous, Scelta Para :

- rappelons que l’autonomisme est un projet visant l’adaptation de l’état français en corse, adaptation réformiste à laquelle nous n’adhérons pas, et n’adhèrerons pas
- défendons l’indépendance, non pas comme elle est perçue, galvaudée et vidée de son sens, mais bien comme la base de notre engagement et l’avenir auquel nous aspirons.
- nous voulons vivre cette indépendance, dans nos luttes, dans notre quotidien, en menant des actions et construisant des outils de rupture avec l’état français.
- affirmons l’indispensable retrait des troupes d’occupation française.
- affirmons le départ nécessaire de l’état français et de son administration, de son école, de son armée, de sa police, de ses institutions.

Scelta Para, mouvement révolutionnaire ; nous affirmons :

- notre combat aux côtés et parmi les travailleurs et précaires pour leur émancipation du système capitaliste
-qu’il existe des classes sociales, en corse comme ailleurs, aux intérêts antagoniques : « innò, ùn semi micca tuttu frateddi ».
- que les intérêts du patronat corse ou autre sont largement représentés par les divers partis politiques de Corse, à nous de construire celui du « populu minò »
- que cette lutte entre les classes en Corse, le patronat la gagne tous les jours, et qu’aussi longtemps qu’il la gagnera la majorité des corses sera à genoux.
- que nous serons de toutes les luttes sociales avec pour projet d’inscrire ces luttes dans un projet indépendantiste global, et d’émancipation des classes sociales.
- l’enjeu est de taille : remettre la main sur notre terre confisquée par les riches et les spéculateurs. Reprendre la main sur notre destinée et sur l’économie, aux mains des hérauts d’un tout-tourisme assassin.
Reprendre aussi en main nos rapports sociaux, culturels et humains, aujourd’hui instrumentalisés pour les intérêts de la bourgeoisie française ou corse et leur puissant appui l’état Français.
Quels moyens ?

- la fondation d’un mouvement politique autogéré, débarrassé des querelles d’investitures et de capizzoni, doté d’un contrôle total des mandats politiques par la base.
- assumer, promouvoir et soutenir la nécessité de la violence politique pour un changement de société.
- construire des outils de lutte débarrassés de la tutelle autonomiste et française.
- affirmer la nécessité de substituer le cadre institutionnel français par la mise en place d’une Cunsulta Naziunali, représentant les intérêts du peuple, et par lequel il pourra
- remettre la langue corse au centre de nos idées, de notre combat, de nos textes
- refaire de la langue corse la lingua di u pani, la langue du travail : la resituer dans un rôle et un enjeu économique.


Pour ne pas être une organisation de plus, pour pouvoir tenir sa feuille de route, Scelta Para devra être un mouvement aspirant à la vie et l’émancipation, loin du culte du martyr et de la nostalgie, débarrassé de toute idéalisation mortifère du passé.


SCELTA PARA PÀ CAMPÀ !!!

 


Publié dans Corsica

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article