Manipulation: Simeoni ne condamne pas, France 3 dit le contraire

Publié le par Ghjuvà

http://bric-a-brac.org/humour/images/actualite/tele_manipulation.gif

 

Etrange est le reportage de France 3 corse sur l'attentat commando contre le domaine d'Anghjone.

Durant tout le reportage,un fil conducteur tend a nous démontrer que l'action clandestine est la suite logique du rassemblement politique et publique de novembre dernier.

 

L'illégalisation* c'est pour bientôt?

 

C'est la première fois que l'on a droit a ce genre de reportage en corse.

Il s'agit pour moi d'une dérive, grave, lorsque l'on sait ce qu'il se passe en Euskal Herria.

Là bas, toute personne,tout mouvement qui ne dit pas haut et fort qu'il condamne ETA est considéré comme un membre de l'organisation. Par extension les mouvements indépendantistes sont sans cesse soupçonnés de relation avec ETA. C'est Ainsi qu'Aurore Martin, ancienne responsable du parti Batasuna doit aujourd'hui se cacher car sous le coup d'un mandat d'arrêt européen demandé par l'espagne.

C'est avec ce genre d'amalgame, entre lutte publique et lutte armée, qu'environ 15% de l'électorat basque n'est plus représenté lors des élections.

Et chez nous, c'est pour quand les illégalisations de parti?

 

Simeoni n'a pas condamné, France 3 dit le contraire.

 

Autre fait dérangeant , la présentatrice annonçant une interview de Gilles Simeoni (Femu a corsica) martèle ( à l'édition du midi et du soir) que Gilles Simeoni CONDAMNE l'attentat.

Un choc. Car si Simeoni est classé par les observateurs dans la catégorie des nationalistes modérés, il n'a jamais condamné la lutte armée,il ne l'a jamais approuvé non plus. Mais jusque là, et c'était le cas pour tout les nationalistes, ils affirmaient avoir choisi la voie démocratique,que d'autres ont choisi la voie des armes, ces derniers sont seuls responsable de leurs actes, les mouvements publiques ne portant aucun jugement de valeur sur l'action clandestine.

 

Et dans cette interview, c'est exactement ce que dit Simeoni. IL N A PAS CONDAMNE L ATTENTAT !

 

Sur le net suite au reportage c'est l effervescence et l'insertion fausse «  Simeoni condamne » est reprise.

 

Pourquoi donc la présentatrice ment ouvertement a deux reprises (soir et matin)?

Est on là en face d'une manipulation honteuse de france 3 qui cherche a diviser les nationaliste ?

La présentatrice ne peut quand même pas ignorer le contenu du reportage qu'elle introduit, pas deux fois!

 

Femu a corsica a rectifié le tir au micro de RCFM, Femu a corsica NI NE CONDAMNE NI NE SOUTIENT.

 

Avant de relayer une information,pensez a en vérifier la source.


 

Voir le reportage de france 3 corse midi pile du 23/12

 

 

 

*illégalisation: du terme espagnol ilegalizacion

 

Publié dans Corsica

Commenter cet article