Mohamed Al Fayed reve d'etre président d'une écosse indépendante

Publié le par FPL



Selon un article du Monde,Mohamed Al Fayed souhaiterait devenir président d'une écosse indépendante.il y a des soutiens dont on se passerait bien. voici l'article:

 

 

Le milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed se verrait bien président. Non pas seulement président-directeur-général de Harrod's, le prestigieux grand magasin londonien qu'il possède, mais président d'un État écossais indépendant. Dans un entretien au Sunday Times, le parfois excentrique homme d'affaire en appelle à ses "compatriotes écossais", leur demandant de rejeter les "politiciens britanniques".

 

M. Al-Fayed, qui possède un gigantesque domaine dans les Highlands, a demandé la nationalité britannique, mais elle lui a été refusée. Les Écossais doivent toutefois se prononce l'an prochain, lors d'un référendum, pour savoir s'ils veulent obtenir une indépendance quasi-complète du Royaume-Uni. Le milliardaire espère que ce scrutin aboutira à un État indépendant qui lui donnera la nationalité écossaise. Mais si le gouvernement local écossais a promis d'organiser le scrutin, Londres y est formellement opposé.

 

"Quelle que soit l'aide dont l'Écosse a besoin pour atteindre l'indépendance, je vous la fournirai", a-t-il déclaré. "Et quand vous, les Écossais, aurez retrouvé votre liberté, je serai prêt à être votre président." M. Al-Fayed est l'avocat d'une théorie controversée qui voudrait que l'Écosse ait été fondée par des Égyptiens. La vaste majorité des historiens s'accordent pour dire que cette origine égyptienne aurait été inventée de toutes pièces au Moyen-Âge par les Écossais pour faire pendant à la soit-disant origine grecque des Anglais.

 

Mais si M. Al-Fayed se pose en champion de la cause indépendantiste écossaise, il n'est en revanche pas prêt à s'allier aux nationalistes du Scottish national party (SNP), qui détiennent le pouvoir au Parlement d'Edimbourg. Dans le Sunday Times, le milliardaire, qui soutient que son fils Dodi et la princesse Diana ont été tués par un complot organisé par le prince Philip, s'en prend vertement à Alex Salmond, le premier ministre (SNP) d'Écosse. "J'ai demandé à le rencontrer, et il a refusé. Je voulais lui proposer mon aide et mes conseils, mais il n'en a pas voulu", raconte M. Al-Fayed. "J'ai acheté des terres en Écosse, j'y ai créé des emplois et j'y attire des touristes, je crois en l'avenir de l'Écosse, et pourtant il ne veut pas me voir."

 

Si le référendum a lieu et que l'Ecosse vote pour l'indépendance, Alex Salmond ferait figure de candidat naturel à la présidence du nouvel Etat. Edimbourg jouit depuis 1999 d'une large indépendance législative et administrative, mais l'Écosse reste partie intégrante du Royaume-Uni

 

source : Lemonde.fr

 

Réagir sur le forum FPL 

 

 

Publié dans Peuples en Lutte

Commenter cet article