Procès de Michel Terrachon renvoyé au 21 novembre 2011

Publié le par FPL

http://infurmazione.unita-naziunale.org/wp-content/uploads/2011/10/MichelTerrachon.jpg

 

Quand le « Pack-96″ avec options (porte défoncée, interpellation, perquisition, garde à vue 96h, déportation sur paris, incarcération, procès) de la Sdat ne fonctionne pas dans un dossier, c’est le « pack-48″ de la Police Judiciaire qui peut prendre le relais (convocation ou interpellation, garde à vue 48h,comparution immédiate, procès, et/ou incarcération).


Convoqués par la Police Judiciaire pour une affaire incidente à son interpellation du mercredi matin, 19 octobre, pour être entendu, Mighè Terrachon, membre de l’exécutif de Corsica Libera, a immédiatement été mis en garde à vue, et il est passé en comparution immédiate ce lundi à partir de 14h30 au Tribunal de Bastia. D’or et déjà, la Commission Anti Répressive de Corsica Libera à prévue d’être présente lors de l’audience.


A la suite du procès du lundi 24 octobre après midi où Michel Terrachon est passé en comparution immédiate, ses avocats  ont demandé un renvoi du procès afin de préparer sa défense. A l’issu de l’audience, la  décision a été de renvoyer Michel Terrachon en procès le 21 novembre 2011 à 15h au tribunal de Bastia. Il est libre mais sous contrôle judiciaire (il doit pointer au commissariat).


L’affaire incidente concerne la détention d’un vieux chargeur d’arme automatique…


Force est de constater que Michel Terrachon détient le record depuis 2007 des interpellations, garde à vue, procès, prise et refus d’ADN… Il suffit de lire le résumé sur Unità Naziunale pour s’en rendre compte (communiqué de la CAR, de Corsica Libera, articles du Ribombu)


Dossier Répression – Terrachon Michel

 

Source: Corsica Infurmazione

Publié dans Corsica

Commenter cet article