Rassemblement à Porti vechju contre la répression Samedi 29 mai à 16H30

Publié le par FPL

 

http://www.corsematin.com/edito/photo/510/20100528/nm-photo-299781.jpg

 

Suite à l'arrestation et l'incarcération d'Olivier Sauli, membre de l'exécutif du mouvement, Corsica Libera appelle à une nouvelle manifestation, samedi à Porto-Vecchio. En même temps, les nationalistes veulent amplifier la mobilisation pour parvenir à une solution politique de sortie de crise. Hier soir, une distribution de tracts a eu lieu à Porto-Vecchio pour sensibiliser l'opinion et appeler à ce rassemblement qui est prévu samedi à 16 h 30 devant l'hôtel de ville.

 

Dans le droit fil des résultats des élections territoriales de mars dernier, Corsica Libera dit vouloir renouveler son offre de solution politique globale et concertée qui devra selon lui obligatoirement passer par la prise en compte des points suivants : « La citoyenneté corse et le pouvoir législatif pour l'assemblée de Corse ; l'officialisation de notre langue ; la libération des prisonniers politiques ».

Dans son communiqué, Corsica Libera met le pouvoir en accusation : « L'État sait qu'il ne pourra jamais compter sur le laminage électoral, ni sur le discrédit de notre mouvement fortement enraciné au sein du peuple corse. Pourtant, il s'obstine dans une voie répressive, comme le montrent les récentes arrestations arbitraires de Portivechju et l'incarcération d'Olivier Sauli. Cette offensive répressive dans l'Extrême-sud se fait dans une région qui est l'épicentre de la spéculation, de la spoliation foncière, de la décorsisation et d'une Corse inégalitaire. Olivier est le symbole de l'opposition des Corses à ce choix de société ».


Soutien de la Scala


L'ensemble des employés de la société d'assistance de l'aéroport de Figari, la SARL Scala, appelle au rassemblement pour soutenir leur gérant, parent et ami Olivier Sauli, actuellement incarcéré à la maison d'arrêt de Fresnes : « Par ce biais, nous dénonçons les perquisitions répétées, abusives et injustifiées qui ont eu lieu dans les locaux de notre société à Figari. Serait-ce un prétexte déguisé ? Cela annoncerait-il une tentative de déstabilisation de notre outil de travail ? Nous tenons à lui apporter notre soutien total et unanime dans cette injuste épreuve ».


Pierre Ciabrini dans Corse matin

Publié dans Corsica

Commenter cet article