Sermon anti nationaliste au catenacciu ?

Publié le par FPL

http://www.curagiu.com/paques/7.jpeg

 

 

En cette semaine sainte pour les chrétiens,Corse matin nous régale d'un bel article sur le catenacciu.

Un article plein de belles images,entre folklore et foi profonde. Rien de surprenant jusque là.
L'étrangeté ce trouve dans le dernier paragraphe intitulé Halte à la violence,le voici:

 

"Halte à la violence

Une foi qui exclut la violence... A chacune des chutes du pénitent, le prédicateur a exécuté un bref sermon pour dénoncer les « assassinats dont la région est malheureusement championne de France. cet acte d'ôter la vie intolérable. » Enjoignant les parents « à surveiller leurs enfants, à faire en sorte qu'ils n'accèdent pas à des armes et qu'ils ne portent pas, en lieu et place de la croix, des clandestins sur leurs poitrines... »"

On l'aura compris, « les clandestins » désigne les pendentifs du ribellu,symbolisant la lutte armée.

Le pauvre Circinellu doit faire des bonds dans sa sepulture.

 

 

 

Donc nous y voilà une fois de plus. Le sempiternel amalgame de la violence mafieuse et de la lutte politique.

La manipulation est subtile,après un long récit empli de foi et d'amour,il suffit d'une phrase pour insufflé une idée, et le lecteur finira sa lecture par une idée d'ordre politique en tête,loin du sujet initial. Car si il est quelque chose d'important dans un article c'est bien la conclusion.

 

Subtil également car il est a mettre en perspective avec l'actualité et notamment l'assassinat d'une femme dans le cadre supposé d'un règlement de compte. Il est vrai que les bandits de nos jours n'ont rien en commun avec les mythiques bandits d'honneurs. Aujourd'hui"hui on tue de plus en plus n'importe comment et de plus en plus pour rien. Symptôme d'une société en perte de repères.

 

Qu'un sermonneur fasse un discours contre la violence est compréhensible,il est dans son rôle,qu'il pointe du doigt une lutte armée politique qui endommage des bâtiments vide et la mette en parallèle avec des assassinats crapuleux est déplacé.

 

Mais le catenacciu n'est pas un congrès de la CFR,il ne s'agit que d'une phrase parmi d'autres et pourtant corse matin l'extrait,la met en évidence dans un petit paragraphe et nous met le tout en guise de conclusion. Celà n'est pas anodin. 


Un peu plus loin dans le même journal,un titre accusant des supporters du SCB d'avoir saccagé le port de nice,sans se demander si la présence de hooligan nissard a la descente du bateau des supporters corses n'aurait pas pu être l'élément déclencheur des échauffourées. Nice matin ou Corse matin? Un article un peu plus objectif a été mis en ligne quelques heures plus tard.

 

Un journaliste n'est il pas censé reporté les faits avec une neutralité helvétique?

 

Pour ceux qui veulent porter un ribellu: La boutique au profit des prisonniers politiques

L'article du corse matin

 

 

Publié dans Corsica

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article