un prisonnier politique irlandais violenté et humilié

Publié le par FPL

http://www.indymedia.ie/cache/imagecache/local/attachments/apr2007/460_0___30_0_0_0_0_0_maghaberry.jpg

 

Damien McLaughlin a téléphoné à un membre de Derry du mouvement des 32CSM pour lui raconter les incidents d’aujourd’hui à la prison de Maghaberry.


Damien Mc Laughlin a été extrait de sa cellule aujourd’hui, mercredi 29 septembre 2010, pour une comparution au  tribunal. Il a été accueilli par un gouverneur du nom de Molloy qui l’a informé qu’il serait l’objet d’une fouille corporelle. Damien a déclaré qu’il était un prisonnier politique républicain et n’était pas d’accord avec cette fouille. Molloy a répondu qu’il avait quinze minutes pour se soumettre à cette demande, sans quoi il serait envoyé au mitard, en cellule d’isolement.

 

À son retour, Molloy a exigé de Damien qu’il se conforme à cette fouille corporelle. Damien a répété qu’il y avait un accord en place et que lui-même, un prisonnier de guerre républicain, n’accepterait pas de subir une fouille corporelle.

 

Molloy a ensuite appelé la brigade anti-émeute qui a mis Damien à terre. Ils avaient de grands ciseaux à la main et ont découpé et déchiré son pull en laine, avant de déchirer violemment le reste de ses vêtements. L’un des gardiens lui a écrasé le visage sur le béton, tout en lui posant les genoux sur le côté du cou, pendant que d’autres appuyaient sur ses jointures de ses doigts, sur ses genoux et ses pieds. Finalement, ils ont réussi à mettre Damien nu et l’ont filmé, tout en faisant des remarques personnelles à son sujet.

 

Suite à cette humiliante dégradation, Damien a été remis dans le camion qui devait l’emmener au tribunal. Il a demandé de façon répété à voir son avocat, ce qui lui a été refusé. On lui a ensuite dit que sa comparution au tribunal de Dungannon avait été annulée, et il a été ramené à la prison où les humiliations ont continué.  Il a été de nouveau contraint à une fouille corporelle, même s’il n’a été en contact avec personne d’autre que les matons, qui étaient avec lui tous le temps.

 

Damien a demandé à voir un médecin a son retour, comme il a été battu, écorché et qu’il saignait de diverses coupures reçue durant la fouille forcée. Il a déclaré au médecin qu’il s’était senti virtuellement agressé sexuellement, par cette fouille forcée filmée à laquelle tout le monde a accès. Le médecin a ri et a demandé de manière effrayante qui avait eu une relation sexuelle avec lui. Damien a déclaré que même l’infirmière a tourné la tête et qu’elle avait l’air embarrassée, mais les gardes écoutaient et ont ri en cœur avec le médecin.

 

source libération Irlande

Publié dans Peuples en Lutte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article