Arrestation d'une femme soupçonnée d'appartenir à ETA

Publié le par FPL

images-copie-5.jpg

 

LEMONDE.FR avec AFP | 21.03.11 | 13h04  •  Mis à jour le 21.03.11 | 14h42

 

Une femme soupçonnée d'appartenir à l'organisation séparatiste basque ETA a été arrêtée dans la nuit de dimanche à lundi dans le département de l'Indre. Elle a été interpellée vers 3 h 20 à Chasseneuil, lors d'un contrôle routier, a précisé la gendarmerie. La voiture dans laquelle se trouvaient deux personnes avait essayé d'échapper aux gendarmes, mais a été accidentée peu après.

 

Un homme est parvenu à prendre la fuite, mais la femme a été interpellée, en possession de papiers d'identité espagnols et de documents concernant ETA (Euskadi Ta Askatasuna, "Pays basque et liberté"), a-t-on ajouté de même source. Des recherches étaient en cours pour retrouver l'homme en fuite.

 

Selon les médias espagnols, Ione Lozano Miranda, née en octobre 1986 à Saint-Sébastien, était recherchée depuis un peu plus d'un an par la police espagnole. Le 13 février 2010 elle avait échappé à une opération de police au Pays basque espagnol, dans laquelle avait été arrêté un autre militant, Ibai Beobide Arza, envoyé de France pour participer au recrutement d'ETA. Cette arrestation avait été suivie de six autres, dont celle de Jon Rosales, le fiancé de Ione Lozano. Tous deux venaient alors d'être recrutés par Beobide.

 

Le 10 mars, le chef militaire présumé d'ETA, Alejandro Zobaran Arriola, avait été arrêté dans le Pas-de-Calais lors d'un coup de filet de la police, le plus important contre le groupe basque armé, très affaibli, depuis l'annonce le 10 janvier d'une trêve unilatérale.

 


Publié dans Euskal Herria

Commenter cet article